Archive pour 2 juillet 2012

Vous avez un mauvais patron? Traitez-le comme un gamin!

Ecrit par wediko sur . Publié dans Innovation

Près de la moitié des employés se plaignent parce qu’ils estiment qu’ils ont un mauvais patron. En moyenne, un employé passe 19,2 heures par semaine à s’inquiéter de ce que leur patron a dit ou fait. Le stress correspondant engendre des dépenses supplémentaires de frais médicaux estimées à un montant moyen de 475 euros par salarié et par an.

Les mauvais patrons peuvent prendre des apparences différentes, mais une chose est certaine: ils semblent remarquablement similaires aux très petits enfants. Selon une étude d’Office Team, il y a 5 formes de mauvais patrons :

– Les brutes, qui menacent leurs employés, discrètement ou non, et qui les humilient ;

– Les micromanagers, qui supervisent les moindres détails ;

– Les mauvais communiquants, qui ne donnent pas de direction, et obligent souvent leurs employés à refaire les choses à la dernière minute ;

– Les saboteurs, qui sapent le travail des autres, ne félicitent jamais leurs employés lorsque le travail a bien été fait, et exagèrent les reproches ;

– Le patron instable, avec une personnalité lunatique, qui manque de clarté et peut changer d’avis et d’humeur soudainement.

Les mauvais patrons sont irascibles, exigeants, jamais satisfaits, entêtés, lunatiques, et incroyablement égoïstes, comme les tous petits enfants. C’est ce qu’a remarqué Lynn Taylor, une experte des relations de travail, dans son livre, « Tame your Terrible Office Tyrant  (TOT)» («Apprivoisez votre terrible tyran de bureau »). Taylor propose une stratégie en 5 points très similaire à l’approche des parents, qu’elle décrit sous l’acronyme « CALM » :

C : Une communication régulière, ouverte et honnête pour déjouer éviter les conflits potentiels ;

A : Anticipez : dès que vous voyez que votre patron commencer à exploser, mettez-vous à l’abri et ne restez pas sur son chemin.

L : Riez. L’humour peut vous aider à réduire la pression et à briser les barrières.

M : Gérez la situation. Réglez les problèmes vous-mêmes, soyez un bon modèle et restez dynamique, pour dispenser votre énergie.

Mais souvenez-vous que même si vous pensez que votre patron se comporte vraiment comme un gamin braillard, ne lui dites pas. Il pourrait ne pas apprécier cette comparaison qui pourrait vous coûter votre poste !

source : Express.be

juillet 2012
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031