Archive pour 16 juillet 2012

Vous êtes peut-être un génie qui s’ignore..

Ecrit par wediko sur . Publié dans Performance

Les chercheurs Dunning et Kruger ont expliqué pourquoi les incompétents ne savent pas qu’ils sont incompétents. Ce principe a son contraire : parfois, les personnes très talentueuses ignorent à quel point elles sont compétentes.

C’est ce que l’on appelle l’effet du pire que la moyenne (worse than average effect). Lorsque l’on est bon dans un domaine, on tend à penser que les autres sont bons aussi. Dans cette situation, confronté à une tâche difficile, on a aussi tendance à sous-estimer ses capacités.

Ainsi, Kruger a montré que les gens sous-estimaient leurs capacités dans des tâches réputées difficiles, comme jouer aux échecs, raconter des blagues, jongler ou faire de la programmation. D’un autre côté, les mêmes personnes surestiment leurs capacités à exécuter des tâches faciles, comme utiliser la souris de l’ordinateur, conduire une voiture ou faire du vélo. En 2007, un chercheur, Don A. Moore, avait écrit la chose suivante :

« Les étudiants de l’université d’Iowa ont rapporté croire qu’ils n’avaient que 6% de chances de battre leurs collègues de l’université dans un jeu de test de connaissances au cours duquel on poserait des questions à propos de la Mésopotamie. Par contraste, ils pensaient avoir 70% de chances de gagner au même jeu si les questions posées portaient sur des séries télévisées. Bien sûr, ces croyances sont erronées, parce que les tests seront simples ou difficiles pour tout le monde. En moyenne probabilité réelle de gagner est toujours de 50% ».

Kruger avait bien expliqué ce phénomène : « Quand les gens se comparent à leurs homologues, ils se focalisent de façon égocentrique sur leurs propres compétences et prennent insuffisamment en compte les compétence du groupe de comparaison ». En d’autres termes, nous oublions que l’équipe adverse est bonne aussi à faire du vélo, et qu’elle n’est pas bonne non plus au jeu d’échec, à raconter des blagues, ou à faire de la programmation.

Ceci est valable également pour les jugements que nous forgeons à propos de nous-mêmes. Par exemple, deux chercheurs, Ethan Zell et Mark D. Alicke, ont montré que les personnes les plus âgées ont tendance à penser qu’elles sont moins séduisantes et moins athlétiques que les autres personnes de leur âge.

La morale de cette histoire, c’est que lorsque vous êtes confronté à une tâche difficile pour laquelle vous vous sentez un peu faible, c’est que vous êtes en train de vous sous-estimer.

 

Source: Express.be

juillet 2012
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031