Si le management n’est pas le leadership, quelle est la différence entre les deux?

Ecrit par wediko sur . Publié dans Entreprise

bigstock_Black_Business_Woman_Text_Mess_7014568« En 4 décennies passées à étudier les entreprises et à faire du consulting avec des organisations pour mettre en place de nouvelles stratégies, je ne peux pas dire le nombre de fois où j’ai entendu les gens utiliser les mots « leadership» et «management» comme s’il s’agissait de synonymes, et cela me rend dingue à chaque fois », écrit John Kotter dans la Harvard Business Review. Il explique que les gens commettent en général 3 erreurs :

  • Erreur 1: Les gens utilisent les mots «management» et «leadership» de façon interchangeable. Cela signifie qu’ils ne font aucune différence entre les deux et qu’ils ne voient pas la différence essentielle entre les deux, et le rôle vital que chacun joue.
  • Erreur 2: Les gens utilisent le terme «leadership» pour parler des personnes qui sont au sommet de la hiérarchie. Ensuite, ils évoquent les personnes qui travaillent dans les niveaux hiérarchiques inférieurs à ce niveau le « management », le reste étant les employés.
  • Erreur 3: Les gens pensent souvent au leadership en termes de traits de personnalité, qui, souvent, impliquent le «charisme». Comme très peu de personnes ont réellement du charisme, cela mène à la conclusion que très peu de personnes peuvent assurer le leadership.

En réalité, le management est un ensemble de processus bien connus, comme la planification, la définition de procédures de travail, le recrutement, la mesure des performances et la résolution de problèmes, qui permettent à une organisation de faire ce qu’elle fait le mieux possible. Le management s’assure que l’entreprise fabrique des produits et des services, comme promis, d’une qualité constante, dans le cadre d’un budget donné et ce jour après jour, semaine après semaine. Le management est donc essentiel, mais on ne doit pas le confondre avec le leadership.

Le leadership est totalement différent. Il a pour but de guider l’organisation vers son avenir, de trouver des opportunités et d’exploiter ces opportunités. Il s’agit de communiquer une vision, d’obtenir l’engagement des équipes, et surtout de produire des changements utiles. Le leadership ne porte pas sur les attributs, mais sur le comportement. Dans un monde qui évolue de plus en plus rapidement, le leadership est de plus en plus important, nécessaire et souhaitable, indépendamment du niveau où ce rôle se situe dans la hiérarchie. L’idée que seules quelques personnes au sommet d’une organisation peuvent assurer le leadership est une idée ridicule et une recette infaillible pour l’échec, affirme Kottle.

Certains pensent que l’on peut remplacer le management par le leadership, mais ils se trompent. Les deux sont nécessaires, tout en obéissant à des objectifs différents. Nous avons besoin d’un management de qualité, et d’un leadership de qualité. Malheureusement, très peu d’entreprises ont un leadership suffisamment étoffé, ce qui peut aboutir à ce qu’elles soient exagérément ancrées dans le quotidien du fait d’un management trop puissant et d’un leadership trop faible, ce qui les met en risque dans un contexte très mouvant comme l’est notre monde aujourd’hui.

Audrey Duperron

juillet 2013
L M M J V S D
« Mai   Août »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
%d blogueurs aiment cette page :