LES CLÉS POUR UN ENTRETIEN ANNUEL RÉUSSI

Ecrit par makploga sur . Publié dans Entreprise, Opinon, Performance

images

La fin de l’année coïncide souvent avec la période des entretiens annuels d’évaluation.

Pour certains salariés, cette étape de la vie professionnelle suscite l’appréhension ou l’indifférence. Robert Half, leader mondial du recrutement spécialisé, propose 3 clés pour faire de cet entretien un temps d’échange privilégié, constructif et efficace.

 

En préambule, il convient de se renseigner sur les pratiques en vigueur dans son entreprise : à quel moment ont-ils lieu ? où se trouvent les supports de préparation et de rendu ? les augmentations de salaire sont-elles corrélées ou font-elles l’objet d’un autre entretien à un autre moment de l’année ? …

 

PRÉPARATION ET VALORISATION : UNE STRATÉGIE GAGNANTE

L’entretien annuel d’évaluation est un moment privilégié pour échanger avec son manager. C’est un temps de réassurance et de renforcement positif. C’est aussi l’occasion de savoir ce que son manager pense et quelles sont les attentes de son entreprise. Ce n’est donc pas un moment à prendre à la légère. La première condition pour réussir son entretien est de le préparer dans une perspective positive. Il ne faut pas négliger ce temps de préparation : prévoir environ 1h30.

 

Il est nécessaire de disposer d’éléments concrets :

 

Lister ses réalisations et les problématiques rencontrées tout au long de l’année.

Afin de ne rien omettre, il est recommandé de tenir à jour tout au long de l’année une liste détaillée de ses réalisations. A l’approche de l’entretien, la synthèse en sera d’autant plus facile à réaliser et permettra d’aborder l’échéance en toute confiance.

Dresser un bilan de l’année écoulée et rester factuel

En répertoriant précisément (avec les dates, des données chiffrées…) les réalisations et les résultats démontrant notamment l’atteinte des objectifs voire leur dépassement. Ce compte-rendu permettra de valoriser pleinement le travail effectué et de justifier d’éventuelles demandes d’augmentation ou de promotion. Une zone d’amélioration identifiée peut également appuyer une demande de formation spécifique.

 

OBJECTIVITÉ ET FRANCHISE : UNE ATTITUDE RESPONSABLE

Quelle que soit la situation, l’entretien ne doit pas être appréhendé à la légère car c’est un moment d’échange privilégié, qui ne se produit qu’une fois par an. C’est un vecteur de solution et de progression. Il est primordial de rester professionnel quelle que soit la situation notamment en cas de relation conflictuelle avec son manager.

 

Les conditions du dialogue doivent être réunies en adoptant une attitude responsable :

 

Etre objectif

Il est utile de procéder à une analyse préalable de l’année écoulée, de ses réalisations, de ses relations avec son manager, son équipe, ses homologues, ses clients (internes ou externes)…

Cette mise à plat a pour but à la fois de relativiser certains points et de construire un argumentaire le plus juste possible, donc le plus impactant. Savoir reconnaître certaines de ses zones d’amélioration témoignera aussi de son professionnalisme.

Oser dire

Etre franc est primordial. Il ne faut pas se censurer par crainte de déplaire à son manager. Faire part de ses attentes, notamment en termes de salaire, de promotion ou de formation, et de ses suggestions d’amélioration est aussi faire preuve de professionnalisme. Une argumentation objective appuiera d’autant les demandes faites.

 

ECOUTE ET PROPOSITION : UNE PERSPECTIVE CONSTRUCTIVE

A l’issue de l’entretien, le salarié et le manager doivent s’engager dans une optique positive.
Deux axes principaux conduisent à rendre cet échange réellement constructif :

 

Savoir écouter

Une vraie écoute des observations et suggestions du manager. Ce dernier n’exprime pas seulement une opinion personnelle, mais délivre également une appréciation collective qui mérite d’être entendue. Chacune de ses remarques, sauf si elle est injustifiée, doit être reçue comme une zone d’amélioration à prendre en compte pour l’année à venir. Une écoute constructive et active conduit aussi à désamorcer les incompréhensions ou les éventuels conflits.

 

Etre capable de proposer

L’entretien est par définition participatif. Etre dans une posture passive lui enlèverait une grande part de son bénéfice. Face aux éventuelles critiques, il est tout aussi nécessaire de s’expliquer que de faire des propositions. L’objectif est de faire preuve de sa capacité à apporter des solutions et à s’engager à les mettre en œuvre.
La fixation des objectifs de l’année future doit être le fruit d’un consensus entre le manager et son collaborateur.

« L’entretien annuel est trop souvent, à tort, considéré comme une contrainte. C’est au contraire un outil précieux pour le salarié qui dispose d’un tableau de bord de sa performance annuelle lui permettant d’étayer ses demandes, mais aussi de se situer sur le marché professionnel », confie Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half France. «  En effet, ce bilan peut servir de référence pour comparer sa situation salariale, hiérarchique au sein même de son entreprise, mais aussi de son secteur. C’est aussi une base pour déterminer ses atouts et ses faiblesses afin d’optimiser son profil. L’entretien annuel n’est pas une figure imposée, mais bien une opportunité. »

Source : http://www.myrhline.com

janvier 2014
L M M J V S D
« Déc   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
%d blogueurs aiment cette page :