VMK

Un concurrent africain à l’iPad.

Ecrit par malitonou sur . Publié dans Innovation, Technologie

Verone Mankou, un Congolais de 25 ans, explique ce qui l’a conduit à créer un concurrent africain à l’iPad :

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur vous ?

Mon père est ingénieur dans le pétrole, ma mère, qui est décédée en 2003, était institutrice. Sinon, je suis fan de Gospel, de hip-hop et de jazz. J’ai effectué mes études à Pointe-Noire et je suis actuellement attaché aux nouvelles technologies au ministère des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies de la communication. Enfin, j’ai créé une entreprise de conseil en technologies il y a cinq ans.

 

Depuis quand travaillez-vous sur la tablette VMK ?

L’idée m’est venue fin 2005-début 2006. Après une longue période de réflexion, je me suis lancé mi-2010. Résultat, six personnes travaillent sur place et nous supervisons la production en Chine, qui se fait au même endroit que Apple. La phase recherche et développement nous a coûté près de 85 000 000 francs CFA, soit 130 000 euros.

 

Quels sont vos objectifs de vente ?

Nous espérons écouler 10 000 tablettes au Congo en un an. Nous comptons ensuite exporter au Kenya, au Cameroun, au Gabon, en Côte d’Ivoire ou encore au Sénégal via un réseau de distributeurs indépendants. Après, pourquoi ne pas viser l’Europe ? Nous sommes parallèlement en discussion pour préparer le successeur de la tablette VMK.

 

En plus du magasin d’applications Android, planchez-vous sur votre propre magasin d’applications ?

Pour l’instant, nos moyens ne nous permettent pas d’aller plus loin dans la personnalisation de notre produit. Mais nous sommes en train de développer notre propre magasin d’applications, VMK Box, qui nous permettra de mettre en avant les applications développées par des développeurs africains, applications qui se retrouvent rarement dans Android Market. Je pense par exemple à une application qui donnerait les distances et les heures d’ouverture de la pharmacie la plus proche.

 

Comment réagissez-vous face à ceux qui vous reprochent d’encourager l’exploitation de minerais et donc d’envenimer les conflits de la République démocratique du Congo ?

Soyons réalistes. Nous représentons moins de 0,001 % de la demande mondiale des minerais du Congo voisin. En plus, nous n’achetons pas de minerais, nous achetons des composants qui seront présents dans nos tablettes.

 

L’Afrique rime de plus en plus avec nouvelles technologies…

Quand je regarde l’Afrique, je vois un géant qui était dans un sommeil profond et qui, petit à petit, montre les signes d’un réveil. Celui-ci pourrait se produire dans la prochaine décennie. Et je compte faire tout ce qui est de mon possible pour que ce réveil puisse avoir lieu. En tant qu’employé du ministère des Télécommunications, je travaille, par exemple, sur un projet qui vise au renforcement du « backbone » d’Afrique centrale qui doit irriguer davantage en haut débit notre pays. Enfin, nous avons organisé le premier Africa Web Summit, qui a rassemblé plus de 1 000 personnes les 17 et 18 septembre à Brazzaville.

 

Guillaume Grallet, Le Point.fr

home_opensource.gif

Les logiciels libres dans l’entreprise

Ecrit par makploga sur . Publié dans Entreprise, Innovation, Technologie

Réservés hier aux initiés, les logiciels libres sont aujourd’hui accessibles à toutes les entreprises et à tous les entrepreneurs, même s’ils ne sont pas informaticiens. Découvrez les applications existantes, mais avant de vous lancer dans le tout libre, prenez conscience des avantages et des inconvénients de cette solution.

Les logiciels libres s’opposent aux logiciels commerciaux, appelés aussi propriétaires ou fermés, dominés par Microsoft. Particularité des logiciels libres : les utilisateurs sont libres de télécharger, copier, étudier, modifier, améliorer le logiciel.

Attention, les logiciels libres et les logiciels open source, même s’ils ont une définition très proche, ne sont pas synonymes. Découvrez ce qui les différencie dans cet article.

Les avantages

L’argument principal est bien sûr la gratuité de la grande majorité des logiciels libres. Car acheter des licences à l’unité représente un budget important pour les PME. Avec les logiciels libres, les frais directs d’achat de licence et de mise à jour disparaissent.

Par définition, les logiciels libres sont téléchargeables en toute légalité.

Vient ensuite l’indépendance vis à vis des éditeurs de logiciels payants. Le logiciel libre garantit à votre entreprise la possibilité de changer à tout moment de logiciel ou de voir le service apporté par le logiciel s’améliorer sans avoir à effectuer de mise à jour payante.

Les logiciels open source sont modifiables par tous, le code source du logiciel étant libre d’accès. Il s’agit d’un autre avantage majeur des logiciels libres, mais cet avantage s’adresse uniquement aux informaticiens chevronnés qui ont la possibilité de l’adapter à leurs propres besoins ou aux demandes des utilisateurs.

En tant qu’utilisateur, il est juste nécessaire de savoir que les mises à jour des logiciels libres sont très simples. Prenons l’exemple du navigateur Mozilla Firefox. Lorsqu’une mise à jour est disponible, une fenêtre s’ouvre et vous demande si vous souhaitez faire la mise à jour maintenant ou lors du prochain démarrage de Firefox. Vous acceptez les mises à jour d’un simple clic.

En tant que chef d’entreprise, il est légitime de n’accepter aucune défaillance technique susceptible de réduire votre productivité. Les logiciels libres sont-ils aussi fiables et sécurisés que les logiciels propriétaires ? La réponse est oui. Étant donné que tout utilisateur a le droit d’étudier et de modifier un logiciel libre, les défauts sont rapidement détectés et corrigés, les corrections sont ensuite mises à disposition de tous les utilisateurs par le biais des mises à jour.

Les inconvénients

Si vous souhaitez passer du payant au libre, pensez à prendre en compte le coût de la prise en main des logiciels : temps de formation, baisse de productivité pendant la période de transition.
Par exemple, passer du système d’exploitation Windows au système d’exploitation libre Linux demande un temps d’adaptation important, pas parce que sa prise en main est complexe mais parce que la perte des repères et des habitudes est importante.

Les logiciels libres sont gratuits mais leurs fonctions sont souvent moins avancées que les logiciels payants, parce qu’en cours d’élaboration ou d’amélioration. Certaines fonctions de logiciels libres ne sont pas développées simplement parce que les auteurs n’y voient pas d’intérêt pour eux, tandis que les logiciels propriétaires sont développés précisément pour répondre aux attentes et aux demandes des clients. Faites alors votre choix en fonction de vos besoins et des fonctionnalités proposées.

Etant donné que les logiciels libres sont développés par des passionnés ou des sociétés qui ne peuvent en tirer de bénéfices, tous les domaines ne sont pas couverts et le logiciel propriétaire que vous utilisez pour votre activité n’a peut-être pas son équivalent libre.

Les applications

Le développement des logiciels libres est lié à celui d’Internet. Par conséquent, la plupart des logiciels libres sont des outils liés à internet : navigateurs, messageries, outils de création de sites. Voici un liste non exhaustive des logiciels libres les plus utilisés par application et leurs équivalents propriétaires :

Application            : Logiciels libres    ;  Logiciels propriétaires
------------------------------------------------------------------------
Navigation internet    : Mozilla Firefox     ;  Internet Explorer
Système d'exploitation : GNU/Linux           ;  Microsoft Windows
Bureautique            : OpenOffice.org      ;  Suite Microsoft Office
Messagerie             : Thunderbird         ;  Outlook, Lotus
Messagerie instantanée : aMSN, Pidgin        ;  Windows Live Messenger
Graphisme              : GIMP, Sodipodi      ;  Photoshop, Illustrator
Editeur HTML           : Nvu                 ;  Dreamweaver
Création site          : SPIP, Joomla
Création blog          : Dotclear, WordPress
Antispam               : SpamBayes           ; VadeRetro
Comptabilite/Gestion   : OpenSi              ; Ciel

Note : voici une liste plus importante de logiciels de gestion et de comptabilité.
Téléchargement et utilisation
Il existe d’innombrables logiciels libres pour chaque application. Difficile parfois de faire un choix éclairé. Des sites dédiés aux logiciels libres existent pour vous y aider. Vous pouvez y télécharger les logiciels libres et trouver des conseils pour vous aider à choisir ou à utiliser le logiciel de votre choix.

Sites pour tous :

Un besoin spécifique : logiciel d’architecture, de gestion de stock, de comptabilité ? Sur ces sites, des moteurs de recherche vous aide à trouver le logiciel libre dont vous avez besoin.

Sites spécifiquement dédiés aux PME :

Le téléchargement des logiciels libres se fait de la même façon que le téléchargement gratuit de logiciels propriétaires. Si leurs utilisations nécessitent une formation ou un apprentissage, pensez aux forums spécialisés, vous y trouverez sans doute de bons conseils ou conseillers.

Source:  commentcamarche.net

juin 2017
L M M J V S D
« Jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930